Dossier:

DINDES

& DINDONS.

 

...:::  :::...

 

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

Nouvelle page 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE DINDON

 

Voici encore un élevage qui demande de l'espace et un logement spacieux ainsi que des pâturages.

 

Aussi n'envisagerons-nous pas ici l'élevage proprement dit de cet animal, élevage assez délicat à cause de la crise du rouge qui se déclare chez les jeunes sujets vers 2,5 mois ou 3 mois.

 

 

 

 

 

Nous nous contenterons d'acheter 1 ou 2 dindonneaux de cet âge, que nous choisirons soit noirs (race de Sologne), soit blancs (race du Gâtinais), dont nous terminerons l'éducation de façon à ce qu'ils puissent nous fournir le plat traditionnel des grandes fêtes d'hiver.

 

 

 

 

Nous logerons nos élèves à part (car ils ont mauvais caractère et troublent la basse-cour) dans un hangar spacieux, bien éclairé, muni de perchoirs élevés, et nous les nourrirons jusqu'en septembre avec des graines et des verdures en abondance.

 

 

  

ENGRAISSEMENT

 

Le dindon est gros mangeur et recevra 5 à 6 repas par jour pendant la période d'engraissement, laquelle n'excédera pas 5 semaines.

 

Il sera placé dans un local obscur, avec un bon lit de paille fraîche et douce.

 

 

L'engraissement rationnel (celui qui seul nous intéresse) sera réalisé par :

 

1°- Rations habituelles de graines et de verdure ;

2°- Distribution de pâtées hachées, à base de pommes de terre cuites, de betteraves coupées menu, de farines quel­conques, et cependant 15 jours.

 

 

Les 15 jours suivants, l'animal ne recevra plus que de la pâtée.

 

Enfin, dans la dernière semaine, et après qu'il aura avalé sa pâtée, on lui fera prendre après chaque repas, 1, puis 2, puis 3 boulettes de la composition suivante :

 

délayer dans du lait caillé de la farine de maïs et des pommes de terre écrasées,

pétrir ce mélange et le façonner en pâtons de la grosseur du doigt et de 5 centimètres de longueur.

 

Au moment de l'empâtement, tremper les pâtons dans du lait ou de l'eau, afin d'en faciliter le glissement dans le osier, puis faire avaler à l'oiseau 1 ou 2 cuillerées de lit.

 

Le dindon étant tenu entre les genoux, la tête nous faisant face, nous lui ouvrirons le bec avec précaution, et nous lui introduirons le pâton dans le gosier, en ayant soin de ne pas soulever sa langue, ni de le blesser avec nos ongles.

Nous ferons descendre les pâtons dans l'estomac en caressant doucement, avec le pouce et l'index, tout le long

du cou de l'animal, puis nous lui ferons avaler une cuillerée de lait.

 

 

Nous obtiendrons ainsi une succulente volaille, grasse à souhait, et pesant environ 4 à 4kg500 si c'est une femelle, 7 kilogrammes, en moyenne, si c'est un mâle.

 

Notons toutefois qu'au point de vue gastronomique la chair de la dinde est plus fine, et partant plus recherchée que celle du dindon.

 

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable