Logement et conservation du miel.

 

...:::  :::...

 

 

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

Nouvelle page 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 Logement et conservation du miel.
 

Que nous ayons récolté peu ou beaucoup de miel, que ce miel soit blanc, blond ou brun, il faut maintenant penser à son logement et à sa bonne conservation.
Au moment de la récolte. le miel sortant de l'extracteur a dû être entreposé dans le maturateur ou dans un grand récipient dans lequel il a dû s'épurer, c'est-à-dire que les petits débris de cire. les grains de pollen et autres matières légères sont remontés à la surface où ils forment une sorte d'écume.

La densité du miel étant d'environ 1,35 à 1.40, son épuration complète s'opère toute seule en l'espace d'une semaine ou deux.
Pour les apiculteurs qui disposent d'un maturateur, le travail est des plus simples.
Les maturateurs sont des cylindres de tôle étamée, possédant un tamis dans le haut et un robinet-clapet dans le bas : il suffit donc. quand le miel est suffisamment reposé, de le soutirer par le robinet pour avoir un produit rigoureusement pur.
 


Mais les nouveaux venus à l'apiculture, qui n'ont pas eu. en ces années de misère, la possibilité de se monter en matériel et qui ne possèdent pas de maturateur, ont placé leur miel dans des récipients très quelconques et sans orifice en bas pour le soutirage.

Il faut alors commencer par enlever très doucement et très soigneusement l'écume qui est remontée à la surface du miel, soit au moyen d'une cuiller ou d'une spatule de bois.


On peut ensuite laisser le miel dans les récipients où il se trouve, pour la consommation familiale, ou le transvaser dans des pots, seaux ou autres récipients plus petits, ceci pour la commodité de la consommation.


Mais le point essentiel pour la bonne conservation du miel, c'est qu'il soit et qu'il reste à l'abri de l'air et de l'humidité.
On ignore très souvent que le miel est hygrométrique, qu'il a une tendance marquée à absorber l'humidité de l'air, ce qui le fait liquéfier à la surface et fermenter.
Combien de gens ignorants placent leur miel à la cave " pour qu'il soit au frais " et sont tout surpris de le retrouver liquide, aigre et perdu, quelques mois plus tard.


Pour que le miel se conserve bien, il faut que les récipients qui le contiennent ferment hermétiquement, et ensuite que ces récipients soient placés dans un local parfaitement sec.

Question récipients, je sais bien que nous n'avons pas en ce moment l'embarras du choix.
Jadis, on utilisait des pots à miel en verre ou en carton paraffiné, dont les fermetures étaient bien hermétiques.
On avait à sa disposition des seaux en fer-blanc doré de toutes contenances, aussi bien pour la vente, l'expédition, que pour la conservation à la maison.
 


Actuellement, nous devons nous contenter de beaucoup moins, et nous débrouiller avec des moyens de fortune (ou d'infortune).
On peut utiliser des bocaux à conserve, si on en a suffisamment, et c'est encore très beau: on peut utiliser des pots à confiture en verre, des boites de fer-blanc si elles ne sont pas rouillées. des terrines ou poteries, si elles sont vernissées intérieurement.

Pour fermer ces récipients divers et protéger le miel contre l'humidité, à défaut d'herméticité absolue, on aura recours à plusieurs épaisseurs de papier, avec de bonnes ligatures tout autour.

Pour répondre à des questions souvent posées par nos lecteurs, disons quelques mots sur la granulation ou solidification du miel.

On nous a souvent demandé pourquoi le miel devenait dur, ou inversement, pourquoi un autre miel restait liquide au bout de plusieurs mois ?


Il s'agit là d'un phénomène naturel, dû à la composition moléculaire du miel et provenant des fleurs butinées par les abeilles.
Il faut savoir que les miels de crucifères (colza, sanves, navettes) solidifient très rapidement et avec un grain très fin. qui leur donne une consistance pâteuse.


Les miels de légumineuses (sainfoins, trèfles, etc.) granulent au bout de 2 ou 3 mois avec un grain fin ou moyen : les miels d'acacias et de tilleuls restent très longtemps liquides, 1 an et plus, et ne granulent presque pas.


Ces considérations générales expliquent pourquoi tous les miels ne granulent pas de la même manière, et sachant cela on ne s'étonnera pas des grandes différences d'aspect entre nos bons miels de France.
 

Jean HURPiN.

 

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable