Pour augmenter le rendement de vos moissons.

 

...:::  :::...

 

 

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

Nouvelle page 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 Pour augmenter le rendement de vos moissons.
 

Moissonnez un peu avant la maturité complète.

L'expérience a montré qu'on avait les rendements les plus élevés aussi bien en qualité qu'en quantité en récoltant le blé 6 à 8 jours avant sa maturité complète.

Les tiges sont devenues jaunes mais les nœuds sont encore restés un peu verts.
Ces pailles, étant moins sèches, seront moins cassantes, plus riches en éléments nutritifs et plus facilement digestibles.
Les grains ne sont plus écrasés quand on les presse entre les doigts comme lorsqu'ils sont encore laiteux.
Ils sont devenus consistants et de cassure farineuse, mais l'ongle s'y imprime encore comme dans de la cire.
Les grains sont plus brillants, d'un poids un peu élevé et sensiblement plus riches en matières azotées qu'à maturité complète.
Ils " coulent mieux " dans la main et surtout fournissent une farine de meilleure qualité.

Par ailleurs, une coupe un peu prématurée diminue les risques de pertes dues aux insectes, aux intempéries et aux maladies comme l'échaudage si à craindre en terrains secs.


Soins à apporter à la confection des moyettes et des meules.

Si vous moissonnez tôt, il vous faudra tout de suite mettre vos gerbas en moyettes à l'intérieur desquelles la maturation des grains s'achève, la paille se sèche et les mauvaises herbes se dessèchent.

A cet effet, l'air doit pouvoir circuler à l'intérieur, mais elles doivent être à l'abri de l'humidité aussi bien du sol que de la pluie.
La base des moyettes sera assez large pour qu'elles soient bien stables, même par grand vent.
Il peut être intéressant en cas de manque de main-d'oeuvre de faire faire des moyettes avec des gerbes dont chaque paire, mise épis contre épis, sera disposée en croix par rapport à la précédente à raison de 6 à 10 paires.
Ces moyettes sont moins sujettes à l'écrasement.
Comme toujours, il faudra bien protéger le sommet par un capuchon de gerbes bien étalées, les épis en bas et orientés vers le vent dominant.

D'autre part, les difficultés de charrois et de battages peuvent rendre indispensable la confection des meules en attendant ces battages.

Dans ce cas, il est recommandé de veiller soigneusement à éviter les infiltrations en plaçant les épis toujours plus haut que les chaumes, surtout au pourtour, et de bien recouvrir la meule soit avec du foin médiocre, soit avec des roseaux ou des carex séchés.


Le liage des gerbes.

Pour ce qui est des liens, les cultivateurs disposeront cette année de trois genres:

1° La ficelle textile.

Il faudra surtout compter sur la ficelle rénovée ;
c'est pour cela que les agriculteurs ont intérêt à récupérer tous les bouts de ficelle et à les envoyer au ,plus vite à l'usine pour les faire rénover.
Livrez des bouts sans nceuds, en éliminant les parties mouillées ou détériorées.
Selon les catégories, vous recevrez en contrepartie 50 à 79 % de ce que vous aurez livré et cela en supplément de la répartition normale des liens.

2° La ficelle-papier.

Les papiers employés seront plus homogènes et le pourcentage des gerbes liées ne descendra pas au-dessous de 85 %.
Vous aurez les meilleurs résultats si ces ficelles ont une humidité de 15 à 25 % obtenue, non au dernier moment, mais en les faisant séjourner 15 jours au moins avant de s'en servir dans un local humide ou sous des sacs mouillés.
De plus, évitez des coudes dans le trajet de la ficelle pour qu'elle se déroule sans effort et que son glissement dans les guide-ficelle ne soit soit pas entravé par des aspérités ou des usures trop importantes.

Les couteaux doivent être plus tranchants qu'avec la ficelle ordinaire.
Enfin, en ce qui concerne les noueurs, desserrez le ressort du reteneur jusqu'au point le meilleur, puis réglez le ressort du bec.
Dans le type Massey-Harris, avancez la couronne dentelée du reteneur en décalant le pignon de commande sur ses crans.
Vous retarderez ainsi l'action du couteau.

3° Le fil de fer.

On pourra mettre à la disposition des agriculteurs des bobines de 5 kilos facilement dévidables de fil de fer spécial très souple.
Il faudra les maintenir soigneusement à l'abri de la rouille.
Si vous n'avez pas une lieuse Mac Cormick ou Puzenat, dont le nouent ne coupe qu'un seul brin de fil, il faudra vous adreaaer à un marchand ou réparateur local pour faire une légère modification indispensable pour éviter la chute d'un brin de fil de fer qui pourrait blesser les animaux.


JACQUES VALMAR, Ingénieur agronome.

 

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable