Quelles mares faut-il conserver ?

 

...:::  :::...

 

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

Quelles mares faut-il conserver ?

 

En général, celles qui sont alimentées par des infiltrations souterraines,
surtout celles qui proviennent de véritables sources
.

 

Les critiques énumérées dans mon article précédent visaient tout spécialement les mares alimentées par les eaux pluviales, coulant sur le macadam des routes ou dans des cours de fermes.

 

Elles s'appliquent beaucoup moins à certaines mares établies dans des conditions toutes différentes sur quelques plateaux.

Les parties supérieures de certains terrains calcaires comprennent fréquemment une couche d'argile à silex.

Cette couche est le résidu de la décalcification de la craie.

L'eau de pluie, chargée d'acide carbonique dans l'air, à la propriété de dissoudre un peu de calcaire ou carbonate de chaux.

Il se produit ainsi une modification continue des couches supérieures du calcaire.

 

En certains terrains le résidu de cette désagrégation ferme du sable argileux.

En d'autres terrains, surtout dans, la craie, se forme une couche d'argile, parsemée de silex, dont l'épaisseur très variable, atteint jusqu'à 14 ou 15 mètres.

Cette couche d'argile n'est pas imperméable, ainsi que le prouve l'existence de magnifiques sources a la base des terrains crayeux;

mais elle retarde l'infiltration des eaux et en maintient ainsi une partie à sa surface.

 

La conservation de la petite nappe ainsi formée dépend essentiellement de l'épaisseur de la couche superficielle.

Cette couche est-elle très réduite, le terrain est humide, boueux pendant l'hiver, sec et crevassé pendant l'été, bon tout au plus à, supporter des forêts.

 

Au contraire, l'épaisseur de la couche atteint-elle plusieurs mètres, la situation est toute différente.

Les plateaux présentent de magnifiques plaines, alluvionnaires, excellentes pour la culture.

Ces argiles du plateau, amenées autrefois par le vent, tout comme les fameuses terres jaunes de la Chine' emmagasinent une partie des pluies.

Elles font obstacle à une évaporation trop rapide et favorisent l'établissement d'une petite nappe à leur base.

 

Quelques puits, de faible débit, peuvent être ainsi alimentés pendant une grande partie de l'année, ne tarissant guère qu'au mois de septembre, dans les années de sécheresse.

 

D'excellentes mares ont la même origine.

Par le fait même qu'elles sont établies sur le trajet de petits filets elles sont constamment entretenues.

Suivant la pente naturelle du terrain, l'eau entre par un côté et ressort par l'antre;

non seulement le niveau se maintient constant, ou varie faiblement, mais l'eau est renouvelée constamment.

Les abreuvoirs établis sur de telles conditions présentent d'excellentes garanties pour l'alimentation des bestiaux.

L'établissement de mares de cette nature réclame évidemment l'intervention d'un sourcier, lorsque des signes extérieurs ne manifestent pas la présence de l'eau.

 

Souvent, cependant, cette intervention n'est pas indispensable, et certains indices peuvent révéler le voisinage d'un courant souterrain.

 

Parfois la. présence de plantes aquatiques, joncs, prêles, cardamine, menthe, indique le voisinage de l'eau pendant les grandes sécheresses, et par le fait même l'existence probable de quelque source.

 

D'outres fois vous avez remarqué que la neige fondait plus rapidement en certain point d'une prairie.;

il est vraisemblable qu'une source coule à peu de profondeur.

 

Pour vérifier vos déductions, faites creuser, perpendiculairement à la pente générale du terrain, une tranchée de quelques mètres dé profondeur.

 

Il est vraisemblable que, au cours de travaux, vous rencontrerez quelques infiltrations continues qui vous guideront pour des travaux ultérieurs plus considérables.

 

 

Est-il une solution plus élégante que celle du creusage d'une mare?

 

Si le terrain est à. peu près horizontal, vous ne pourrez guère envisager d'autre solution pratique que celle du creusage -d'une mare.

 

Mais si la prairie présente une pente assez accentues, vous trouverez un grand avantage à employer le précédé suivant:

 

Vous avez reconnu, soit par le hasard, soit par une intuition heureuse soit plus pratiquement par l'intermédiaire d'un sourcier, qu'une petite source coule sous votre terrain à une profondeur de 3 ou 4 mètres.

 

Faites creuser un puits assez large, de forme rectangulaire de préférence, et faites-le maçonner de manière à former une fontaine.

 

Du côté de l'arrivée des infiltrations vous ménagerez des interstices ou des barbacans.

Au contraire, vous ferez cimenter les 3 autres côtés.

 

Puis, au niveau de l'arrivée des sources ou un peu au-dessus, vous établirez une conduite par laquelle l'eau pourra continuer immédiatement sa course.

 

Grâce à la pente du terrain vous aurez regagné très rapidement la différence de cote existant entre le sol et le niveau supérieur de la fontaine.

 

L'eau coulera d'une manière continue dans une auge.

Ainsi les animaux auront à leur disposition une eau fraiche, pure, constamment renouvelée.

Au besoin, vous pourrez utiliser cette eau pour l'alimentation humaine.

 

La représentation schématique ci-contre fera comprendre immédiatement la nature du travail à effectuer. ‑

Ajoutons que le plus généralement, l'eau recueillie de cette manière est excellente et peu chargée en calcaire.

 

Il est évident que le résultat serait moins favorable si le terrain supérieur contenait des amas de fumier ou d'autres causes d'infection.

 

Ce sont des inconvénients qu'il est facile de prévoir et d'éviter.

 

ABBÉ GABRIEL.

 

 

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable